top of page

Une révolution collective

Pour un monde doux, nous réunissons la magie éducative des peluches et mascottes : 

Douces : “Plus fait douceur que Violence” Jean de La Fontaine 

Éducatives : “L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde” Nelson Mandela

Divertissantes : “Le divertissement est une éducation plus efficace que l’école car il fait appel à l’émotion” Powdermaker

Collectives : “Une mascotte est un être servant de symbole, emblème ou porte bonheur à un groupe de personnes” 

RIRI STADIUM_edited_edited.png

Pour mettre le collectif au coeur du je(u), nous multiplions les mascottes et leurs valeurs collectives. A commencer par le sport et le football, car influent sur notre société et en mauvaise santé : 

  • Clubs pros déficitaires : 269 millions en 2020 et 685 en 2021 (17 des 20 clubs de L1 perdent de l’argent)

  • Supporters paient chers (786€ par an en moyenne), se sentent peu respectés et deviennent violents

  • Joueurs marchandés : transferts et salaires démesurés (100k euros par mois), destructeurs des valeurs collectives sportives 

  • Extra-sportif peu valorisé : moins de 15% de la masse salariale est destinée aux personnels administratifs et l’expérience extra sportive

  • Spectateurs insatisfaits de l’expérience : 53% des Francais ne s’estiment pas en sécurité dans un stade et 65% avec enfants. 

  • Grand public n’adhére plus aux valeurs : la moitié des Francais ne souhaite pas suivre la CDM au Qatar (16% la boycott, 33% ne sont pas intéresés). 

  • Clubs amateurs et valeurs collectives oubliés : baisse des licenciés de 10% en 2021, image renvoyé par les pros fait de l’ombre aux amateurs et bénévoles 

  • Jeunes joueurs : misent tout sur le foot (souvent sous pression familiale) avec rêve brisé (seule 5% des jeunes dans les centres de formation passent pro)

  • Enfants grandissent dans un univers violent, infidèle, individualiste et avec l’argent roi en exemple. Cri alarmant de Wilfried Mbappé “ce n’est pas normal qu’un enfant de 10 ans ait un agent ou dise je veux gagner autant d’argent que Kyllian”. 

  • La société et la planète souffre d’un sport en mauvaise santé.

Merlux_Erminig-removebg.png

Paradoxe dans le foot, plutôt que de partager douceurs et valeurs, elles sont des souffre douleurs : Footix est passée d’un statut de mascotte star à un mot péjoratif et la vitrine du sport PSG a vu sa mascotte Lynx lynchée à son arrivée, Ce manque de bienveillance envers les mascottes met leurs pouvoirs magiques au placard.

Face à cette injustice, Poupluche est engagée dans une révolution colective aux côtés des mascottes. Pour mettre le collectif au coeur du je(u) et rendre un monde doux à nos enfants.

Grâce aux équipes Merchandising, + de 35 clubs professionnels ont rejoint le collectif.

Notre réunion des mascottes va aider la naissance d’une association caritative, pour professionnaliser le sujet et leur offrir le rôle sociétal qu’elles méritent.

 

Ce mouvement collectif est déjà sur instagram :  mascot.lover 🫶

bottom of page