top of page

Pour un monde doux

  • Sportifs marchandés : les transferts déshumanisent, crée une inflation

  • Clubs déficitaires : presque tous les clubs de Ligue 1 sont en perte

  • Supporters paient chers : moyenne 786 euros/an pour leur club

  • Violence grandit : 53% ne s’estiment pas en sécurité au stade

  • Amateurs, bénévoles oubliés : fait de l’ombre à leurs valeurs

  • Personnels et extra-sportif non valorisés : - 15% du budget

  • Niveau en baisse : équipes/joueurs + instables, - collectifs

  • Enfants/familles brisés : 0,05% chances de devenir pro

  • Collectivité utilisé : seuls 2 clubs pros ont leur stade

  • Influence négative : violence, infidélité, argent roi 

  • Inéquités creusées : monopole d’attention

RIRI STADIUM_edited_edited.png

Mascottes et sports partagent des valeurs collectives. « Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d’unir les gens d’une manière quasi-unique » a dit Nelson Mandela. Mais en faisant de l’humain une marchandise à transférer, il devient violent pour tous. Preuve avec le foot :

Merlux_Erminig-removebg.png

Avec Poupluche, nous avons arrêté les peluches de joueurs, pour une révolution sportive en douceur avec les  mascottes.

Emblèmes collectifs, elles ont été réduites à des outils marketing (Footix mot péjoratif par exemple),  alors qu’elles représentent avant tout : 

  • La douceur : opposée à violence 

  • Le collectif : emblème fédérateur

  • L’éducation : engagée pour nos enfants 

Nous vous invitons à soutenir les mascottes, pour rendre un monde doux à nos enfants, en ‘amusant :

Le sport peut sacrer les mascottes dans la société : 

  • Ecole : sécurité affective, éducation divertissante

  • Collectivité : représente les régions, l’environnement

  • Marque/Entreprise : porte parole engagé, crée du lien, identifie

  • Géo.politique : doux donc non violent, collectif donc démocratique

Avec les mascottes, jouons collectif, pour un monde doux.

bottom of page